Fisc : les réseaux sociaux désormais contrôlés

FRANCE 2

À partir du début de l'année prochaine, si vous publiez par exemple à plusieurs reprises des photos de vous au volant d'une belle cylindrée alors que vous n'en avez pas les moyens à priori, sachez que l'administration fiscale pourra être alertée. 

Poser fièrement pendant ses vacances sur une plage paradisiaque, s'afficher aux côtés d'une voiture de luxe : des photos qui n'échapperont plus au radar du fisc. Dès janvier 2019, l'administration traquera ces signes extérieurs de richesse sur les réseaux sociaux. C'est ce qu'explique le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, dans l'émission "Capital" diffusée sur M6 dimanche 11 novembre à 21 heures.

Le gouvernement devrait investir 20 millions d'euros

Seuls les profils publics seront analysés. Ils entreront dans une immense base de données qui croisera les informations sur chaque contribuable, avec une alerte s'il existe un risque de fraude fiscale. Pour cet avocat, ce dispositif devrait permettre à l'administration fiscale de combler son retard. "Tout le droit aujourd'hui est immergé par les réseaux sociaux qui peuvent servir de preuve en réalité", explique Me Anthony Bem. Le gouvernement devrait investir 20 millions d'euros dans l'exploitation des données fiscales. Bercy rappelle que l'expérimentation se déroulera sous le contrôle de la Commission nationale de l'information et des libertés (Cnil).

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne