REPLAY. Regardez "Alex Jones : la machine à haine", 5e numéro de "La Fabrique du mensonge", série documentaire sur les "fake news"

Pendant près de vingt ans, Alex Jones a relayé les pires théories complotistes sur le web.

"Fake news." : ce mot a envahi notre quotidien et décrit une réalité qui concerne tous les domaines, de la politique aux faits divers en passant par la santé. Les motivations de ceux qui fabriquent ces fausses informations sont multiples : influencer l’opinion, changer le cours d’une élection, gagner de l’argent...

Comment naissent et se propagent les "fake news" ? Qui en sont les instigateurs ? Comment ont contre-attaqué ceux qui en ont été la cible ? Pour répondre à ces questions, franceinfo.fr propose de revoir, Alex Jones : la machine à haine, le cinquième numéro de la série de six documentaires initiée par Félix Suffert Lopez, et réalisée par Arnaud Lievin et Elsa Guiol, La Fabrique du mensonge.  

Des théories aux conséquences dramatiques

Ce film raconte l’histoire de l’homme qui est à l’origine des pires "fake news" qui ont circulé sur internet : Alex Jones. Le pape du complotisme qui a su aux fils des années, infiltrer les géants du web et utiliser leurs outils pour créer un empire conspirationniste. De la tuerie de Sandy Hook en 2012, qui a fait 26 morts dans une école élémentaire des Etats-Unis, Alex Jones avait prétendu que le massacre était une mise en scène, jusqu'aux attentats du 11-Septembre qui auraient été commandités par le gouvernement. Des théories aux conséquences dramatiques et surtout qui ont pu prospérer durant plus de vingt ans en profitant de la passivité des réseaux sociaux, et qui ont finalement poussé les géants du web à le bannir subitement en août 2018.

> "La Fabrique du mensonge" 1/6 "Brexit : référendum, mensonges et réseaux sociaux" 

> "La Fabrique du mensonge" 2/6 "Présidentielle : l'ombre russe ?"

> "La Fabrique du mensonge" 3/6 "Vaccins : les rumeurs ne meurent jamais"

> "La Fabrique du mensonge" 4/6 ""Pizzagate : Hillary Clinton face au complot"

Vous êtes à nouveau en ligne