Racisme : Coca-Cola interrompt à son tour la publicité sur les réseaux sociaux

Le patron du géant mondial Coca-Cola a annoncé une pause de 30 jours de toute publicité sur les réseaux sociaux.
Le patron du géant mondial Coca-Cola a annoncé une pause de 30 jours de toute publicité sur les réseaux sociaux. (GERALD MATZKA / DPA-ZENTRALBILD / AFP)

Après Unilever, le groupe de boissons gazeuses a annoncé vendredi qu'il ne ferait plus de publicité sur les réseaux sociaux pendant 30 jours. "Il n'y a pas de place pour le racisme", a justifié le PDG du groupe.

Coca-Cola, l'une des marques les plus connues du monde et qui dépense des sommes énormes en publicité, a annoncé, vendredi 26 juin, qu'elle suspendait pendant au moins 30 jours toute promotion sur les réseaux sociaux pour les forcer à faire davantage pour supprimer les contenus haineux.

Il n'y a pas de place pour le racisme dans le monde et il n'y a pas de place pour le racisme sur les réseaux sociaux.Le PDG James Quinceydans un communiqué

Le patron du géant américain a exigé des plateformes – que d'autres marques ont décidé de boycotter et priver de leurs revenus publicitaires – qu'elles fassent preuve de plus de "transparence et de responsabilité". Coca-Cola va mettre à profit cette pause pour "faire le point sur [ses] stratégies publicitaires et voir si des révisions sont nécessaires", d'après James Quincey.

Le même jour, Unilever, un des leaders mondiaux de l'agroalimentaire, a aussi annoncé qu'il mettait un terme à ses publicités sur Facebook, Twitter et Instagram aux Etats-Unis jusqu'à la fin de l'année, au moins, en raison d'une période électorale "polarisée". Sous la pression, Facebook a lâché du lest sur les principes affichés par son fondateur Mark Zuckerberg, qui a lui-même annoncé un durcissement de la position du réseau social face aux messages haineux.

Vous êtes à nouveau en ligne