Protection des données personnelles, Mark Zuckerberg invité, voitures autonomes : les temps forts du salon VivaTech à Paris

Le salon des nouvelles technologies VivaTech a ouvert ses portes jeudi à Paris. Franceinfo y était.

La troisième édition du salon VivaTech a débuté jeudu 24 mai, porte de Versailles, à Paris. Jusqu'à samedi, plus de 80 000 visiteurs sont attendus par les organisateurs. Le journaliste spécialiste high-tech de franceinfo, Jérôme Colombain, détaille les temps forts à venir.

La protection des données personnelles

Au milieu des robots, des projets de voitures autonomes sans conducteur et des stands de Facebook, Google ou Microsoft, le salon VivaTech s’intéresse à la question de la protection des données personnelles sur internet.

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) entre en vigueur vendredi 25 mai au sein de l’Union européenne. C’est-à-dire pendant le salon VivaTech. Le RGPD va établir un cadre juridique unique en Europe, pour faciliter d’éventuelles poursuites. "Ce qui va changer pour les citoyens, on ne va pas s’en rendre compte tout de suite. Nous aurons la possibilité de récupérer nos données et de les transférer d’une plateforme à une autre", explique Jérôme Colombain.

Nos données vont être, en principe, désormais mieux protégées. Nous aurons un droit de regard plus important, un droit à l’oubli

Jérôme Colombain, spécialiste high-tech à franceinfo

Il évoque un "règlement lourd, très contraignant. Ça coûte de l’argent. Et ce n’est pas forcément facile pour les plus petites entreprises".

Le scandale Cambridge Analytica a fragilisé la crédibilité de Facebook et suscité l'inquiétude des utilisateurs. Uber a également reconnu une faille permettant à des hackers de dérober les données de 57 millions d’usagers à travers le monde.

Mark Zuckerberg parmi les prestigieux invités

Le patron de Facebook évoquera peut-être ses déboires. Il doit prendre la parole lors d'une conférence jeudi. Mark Zuckerberg profite de son voyage en Europe, qui l’a amené devant les parlementaires européens mardi 22 mai pour s’expliquer sur Cambridge Analytica. Pour sa troisième édition, le salon VivaTech attire du beau monde, outre les 8 000 exposants. Les PDG d'Uber, de Microsoft ou d'Engie sont présents. On a également vu Bernard Arnault, le PDG de LVMH, et l'ancien patron du FMI Dominique Strauss-Kahn.

Emmanuel Macron s’est rendu sur place jeudi. Le président de la République avait arpenté les allées du salon l’an dernier. Il avait alors promis la création d’un fonds pour l’innovation de 10 milliards d’euros.

Emmanuel Macron, accompagné du secrétaire d\'Etat au Numérique Mounir Mahjoubi.
Emmanuel Macron, accompagné du secrétaire d'Etat au Numérique Mounir Mahjoubi. (JEROME COLLIN/RADIOFRANCE)

Et puis, il y a aussi "des entreprises historiques : La Poste, Orange, Engie, LVMH qui sont énormément engagées dans la transformation digitale et numérique. Elles innovent avec souvent des petites start-ups sous leurs ailes", explique Jérôme Colombain.

Le meilleur de l'innovation

Parmi les objets connectés stars du salon VivaTech, domaine dans lequel "les Français sont très forts" souligne Jérôme Colombain, il y a les robots destinés à aider et renseigner la population. Les voitures autonomes, sans conducteur, sont également à l'honneur sur plusieurs stands.

Un robot destiné à aider les personnes dans la rue ou à leur domicile
Un robot destiné à aider les personnes dans la rue ou à leur domicile (JEROME COLLIN/RADIOFRANCE)

Vous êtes à nouveau en ligne