Présidentielle américaine : Facebook au coeur d'une polémique

France 3

Facebook influencerait la campagne présidentielle américaine. Le réseau social, accusé de partialité par les conservateurs, doit s'expliquer ce mercredi 18 mai.

Facebook est accusé de rouler pour la gauche au détriment de Donald Trump. Concrètement, certains responsables éditoriaux du géant du web filtreraient et supprimeraient les sujets favorables aux conservateurs. Ils sont même accusés d'écarter certaines personnalités de droite. Ces accusations ont embrasé les médias américains. Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, nie farouchement. Problème : il a personnellement pris position contre certaines idées de Donald Trump.

Des réseaux sociaux incontournables

Reste que le réseau, fort de son milliard et demi d'utilisateurs, peut techniquement défaire un candidat à la Maison-Blanche en supprimant ou bloquant toutes les publications portant son nom. On n'en est pas encore là, mais cette affaire prouve que les réseaux sociaux ont pris une influence considérable. Donald Trump l'a bien compris. Il réagit aussi souvent sur Twitter et sur Facebook qu'à la télévision.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne