Plus d'un an après son entrée en Bourse, l'action Facebook retrouve des couleurs

L\'action Facebook n\'a clôturé qu\'une seule fois au-dessus de son cours d\'introduction, le jour de sa première cotation, le 18 mai 2012.
L'action Facebook n'a clôturé qu'une seule fois au-dessus de son cours d'introduction, le jour de sa première cotation, le 18 mai 2012. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

L'action du réseau social a dépassé brièvement son prix d'introduction en Bourse. Une première depuis plus d'un an.

Facebook va (enfin) mieux. L'action du réseau social a dépassé brièvement son prix d'introduction en Bourse, qui était de 38 dollars (29 euros), mercredi 31 juillet. Une situation inédite depuis le premier jour de cotation du titre, le 18 mai 2012.

Dans le détail, l'action est montée dans les premières minutes d'échanges à la Bourse de New York jusqu'à 38,31 dollars, et a ensuite hésité autour de ce seuil. A 15h55 (heure de Paris), elle ne gagnait plus que 0,50%, à 37,80 dollars.

Le mobile comme locomotive

C'est en tout cas une très bonne nouvelle pour Mark Zuckerberg, le patron du réseau social. L'aventure boursière de Facebook, lancée en fanfare en mai 2012, avait en effet vite tourné au cauchemar. L'action n'a clôturé qu'une seule fois au-dessus de son cours d'introduction, le jour de sa première cotation, le 18 mai 2012. Le cours s'était ensuite mis à chuter, jusqu'à un plus bas de 17,73 dollars en septembre, en baisse de 53% par rapport à son prix d'introduction.

Le marché s'inquiétait de la capacité du réseau à monétiser sa base de plus d'un milliard de membres, et surtout à gagner de l'argent quand ils se connectent depuis un smartphone. La remontée décisive a été initiée la semaine dernière : Facebook a bondi de près de 30% jeudi, au lendemain de la publication de résultats trimestriels montrant justement de nets progrès dans la monétisation des accès mobiles au réseau.

Vous êtes à nouveau en ligne