Intelligence artificielle : "Les ingénieurs devraient réfléchir un peu plus à ce qu'ils font"

FRANCEINFO

L'intelligence artificielle fascine autant qu'elle effraie. Marie David, ingénieure et coauteure de "Intelligence artificielle, la nouvelle barbarie", est l'invitée du 23h de franceinfo mardi 15 octobre.

"Avec mon coauteur Cédric Sauviat, je déplore le fait qu'il n'y a jamais de réflexion sur la responsabilité des ingénieurs et sur les conséquences de ce qu'ils développent. Et les conséquences sont assez graves pour la société, le monde du travail, la justice. Ces conséquences tendent à nous déposséder de nos compétences et à éroder ce qui fait société", explique Marie David, ingénieure.

"Le "deep learning", technique phare de l'intelligence artificielle, est très puissant dans la reconnaissance d'images ou la traduction automatique, mais il ne faut pas s'inquiéter. Ce n'est pas demain qu'on va construire une intelligence artificielle de niveau humain. C'est trop spécialisé", tempère la coauteure du livre Intelligence artificielle, la nouvelle barbarie.

Contrôler davantage les GAFA

"Les ingénieurs devraient réfléchir un peu plus à ce qu'ils font. Souvent, ils sont grisés par l'ivresse du problème à résoudre", souligne-t-elle.

Marie David appelle à "réguler le pouvoir des GAFA, qui concentrent la majorité des chercheurs qui travaillent sur l'intelligence artificielle. Ils ont tous été achetés à prix d'or. Et on n'a aucun droit de regard ni de contrôle sur ce que Google ou Facebook développent dans leurs laboratoires".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne