Facebook : une superpuissance et des questions

FRANCE 2

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, était à Paris vendredi 10 mai. Son réseau social, utilisé par plus de 2 milliards de personnes, est au cœur de nombreux enjeux, comme contenir les fake news et les propos haineux.

Facebook est au centre des regards. Chris Hughes, un des créateurs du réseau social, dénonçait jeudi 9 mai dans le New York Times la toute-puissance de l'actuel patron, Mark Zuckerberg. "L'aspect le plus problématique du pouvoir de Facebook est le contrôle qu'il donne à Mark sur la capacité de surveiller, d'organiser, et même de censurer les discussions de 2 milliards de personnes", explique-t-il.

2,2 milliards d'utilisateurs

Facebook est en effet un empire mondial, avec 2,2 milliards d'utilisateurs actifs, soit un tiers de la population mondiale. Mais la superpuissance collecte aussi des milliards de données pas toujours bien protégées. En 2016, elles ont massivement été détournées par une autre entreprise pour manipuler l'opinion pendant l'élection présidentielle américaine. Plus récemment, il a fallu 17 minutes à Facebook pour arrêter la diffusion de la tuerie de Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne