Facebook souhaiterait lancer des services financiers

Les fausses informations partagées sur Facebook ont pu, en véhiculant des clichés racistes ou anti-Hillary Clinton, conforter les électeurs de Donald Trump.
Les fausses informations partagées sur Facebook ont pu, en véhiculant des clichés racistes ou anti-Hillary Clinton, conforter les électeurs de Donald Trump. (VALENTIN FLAURAUD / REUTERS)

Selon le "Financial Times", le réseau social aurait sollicité l'approbation des autorités irlandaises pour lancer un service de monnaie électronique.

L'opération serait un changement de stratégie pour l'entreprise, qui tire à l'heure actuelle la majeure partie de ses revenus de la publicité. Facebook se préparerait à lancer des services financiers à destination de ses utilisateurs, sous la forme notamment d'une "monnaie électronique", affirme le Financial Times (en anglais), dimanche 13 avril.

D'après le quotidien économique, la firme américaine aurait demandé l'approbation des autorités irlandaises pour permettre à ses membres de stocker de l'argent sur le site et l'utiliser pour payer et échanger avec les autres utilisateurs en Europe.

Le Financial Times précise que Facebook a approché au moins trois start-up londoniennes, spécialisées dans les échanges bancaires à l'international et via des smartphones. Interrogé, un porte-parole du réseau social s'est refusé à tout commentaire, expliquant que l'entreprise ne réagissait pas à des "rumeurs et spéculations".

Vous êtes à nouveau en ligne