Facebook : le géant dévisse

Facebook est dans la tourmente. Rattrapé par les sandales et les polémiques des derniers mois sur l'utilisation des données personnelles, le premier réseau social au monde a fortement chuté à la bourse de New York.

Jeudi 26 juillet, coup de tonnerre à la bourse de New York. Facebook doit faire face à une nouvelle crise. Suite à la publication de ses comptes du deuxième trimestre, son titre s'est effondré. 97 milliards d'euros de pertes en quelques minutes. La société de Mark Zuckerberg voit son chiffre d'affaires et son nombre d'utilisateurs baisser.

Délaissé par les jeunes

Selon Anthony Besson, spécialiste des réseaux sociaux, Facebook est désormais le réseau social des parents, mais plus des ados. "Aujourd'hui, chaque nouvelle génération qui arrive a besoin d'un nouvel espace pour s'exprimer, pour pouvoir communiquer entre elles, et Facebook, leurs seules solutions face à ce phénomène, c'est racheter ces entreprises-là, comme ils l'ont fait par le passé avec Instagram ou WhatsApp", explique-t-il. Cette chute vertigineuse en bourse n'arrive pas par hasard. En mars dernier, Facebook est emporté par le scandale Cambridge Analytica, un vol massif de données de milliers d'utilisateurs américains qui aurait servi à la campagne présidentielle de Donald Trump.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne