Comment la France va taxer les géants du numérique

FRANCE 2

L'État français taxera les GAFA dès l'année prochaine, ce qui pourrait lui rapporter près de 500 millions.

Google, Apple, Facebook et Amazon devront payer des taxes à l'État français dès 2019. Le gouvernement souhaite mettre en place la mesure sans attendre la décision de Bruxelles sur le sujet. Pour le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, "taxer les géants du numérique" est "juste" et "efficace". La taxe concernerait les activités de vente en ligne, de revente de données personnelles ou encore de publicité. Les entreprises réalisent avec tous ces domaines un chiffre d'affaires de plus de 750 millions d'euros. Il leur sera prélevé environ 3% de ce montant.

500 millions d'euros dans les caisses de l'État

Avec cette taxe, l'État français espère gagner 500 millions d'euros. Un premier pas vers une meilleure concurrence dans ce secteur, mais insuffisant selon un représentant de la fédération du commerce et de la distribution. "Ces géants sont chinois ou américains et sont très souvent implantés dans des pays européens où il n'y a presque pas de fiscalité et échappent à l'impôt", explique Jacques Creyssel qui souhaite des règles européennes. Facebook et Google ont annoncé qu'ils respecteraient les nouvelles règles si elles devaient changer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne