Brésil : Bolsonaro et l'extrême droite, pros de l'intox ?

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Le candidat de l'extrême droite Jair Bolsonaro a remporté le premier tour de l'élection présidentielle au Brésil. Il est le favori pour le second tour qui a lieu dimanche 28 octobre. Pour sa propagande, il a su utiliser les réseaux sociaux.

Jair Bolsonaro a fait presque toute sa campagne sur les réseaux sociaux. Forts des 14 millions d'abonnés sur Facebook, Twitter et Instagram du candidat d'extrême droite à la présidentielle au Brésil, ses soutiens ont partagé une photo selon laquelle il porterait une montre bon marché à 70 dollars alors que son rival du Parti travailliste porterait une montre valant 120 000 dollars.

Selon le quotidien Folha de S.Paulo, des millions de messages anti-travaillistes auraient été bombardés juste avant le premier tour sur WhatsApp, messagerie très prisée au Brésil.

"Les réseaux sociaux ne font pas l'élection"

"Les réseaux sociaux ne font pas l'élection. Il y a d'abord des causes politiques majeures. Mais les réseaux jouent un rôle qui accélère et décuple les informations et aussi les fausses informations", explique Frédéric Martel, journaliste à France Culture.

Lundi 22 octobre, Facebook a fermé 68 pages et 43 faux comptes associés à un groupe favorable à Bolsonaro. Celui-ci a réussi à générer près de 12,6 millions d'interactions en un mois, soit plus que la page de Madonna ou de Neymar.

Retrouvez les vidéos de Linh-Lan Dao sur sa chaîne YouTube

Vous êtes à nouveau en ligne