Près de 10 millions de médicaments contrefaits saisis en ciblant des sites internet

Des médicaments contrefaits saisis au Havre, en août 2009.
Des médicaments contrefaits saisis au Havre, en août 2009. (ROBERT FRANCOIS / AFP)

L'opération Pangea 6 d'Interpol a été menée dans 99 pays.

Entre les 18 et 27 juin, Interpol a mené, simultanément dans 99 pays, une vaste opération contre les médicaments contrefaits, nommée Pangea VI. En tout, près de 10 millions d'unités de médicaments contrefaits et potentiellement mortels ont été saisis.

Selon un communiqué de l'Agence nationale de sécurité du médicament, l'opération ciblait plus particulièrement les sites internet spécialisés dans la vente de médicaments. Plus de 9 000 sites ont été fermés et 58 personnes ont été arrêtées. Les produits saisis ont une valeur estimée par Interpol à 31,4 millions d'euros. 
En France, 812 349 médicaments de contrebande et de contrefaçon ont été saisis, et114 sites ont été identifiés.

50% des médicaments vendus sur internet sont des contrefaçons

"Les quantités saisies sont en augmentation de plus de 100% par rapport à l'opération précédente en 2012", a commenté Aline Plançon, sous-directrice du programme sur la criminalité pharmaceutique pour Interpol. "De plus en plus de médicaments sont vendus sur internet et trouvent de plus en plus d'acheteurs", dit-elle, rappelant la dangerosité des "faux" médicaments, dont le principe actif ou la dose ont pu être modifiés. Selon l'Organisation mondiale de la santé, 50% des médicaments proposés à la vente sur internet sont des contrefaçons.

Vous êtes à nouveau en ligne