Parité : 45 groupes du secteur technologique visent 30% de femmes dans leur direction en 2022

Maurice Lévy, président du conseil de surveillance de Publicis, et Jack Ma, cofondateur du groupe chinois Alibaba, le 15 mai 2019 à l\'Elysée.
Maurice Lévy, président du conseil de surveillance de Publicis, et Jack Ma, cofondateur du groupe chinois Alibaba, le 15 mai 2019 à l'Elysée. (BERTRAND GUAY / AFP)

Ces entreprises ont signé un engagement dans le cadre du deuxième sommet "Tech for good" organisé à Paris. Parmi elles : Uber, IBM, TF1 ou L'Oréal.

Faire mieux que la moyenne ? Quelque 45 grands groupes technologiques se sont engagés à porter à 30% le taux de femmes dans le management et la direction d'ici 2022, a annoncé l'Elysée, mercredi 15 mai. Parmi les signataires figurent des géants mondiaux comme le chinois Alibaba, les américains IBM, Uber et Booking.com ou encore les français Accor, BlaBlaCar, BNP Paribas Engie, TF1 et L'Oréal. Seuls 15% des postes de management et de direction sont aujourd'hui occupés par des femmes dans le secteur de la technologie, d'après le cabinet McKinsey.

Cet engagement a été signé dans le cadre du deuxième sommet "Tech for good" organisé à Paris. Il prévoit par ailleurs que les entreprises qui ont déjà dépassé cet objectif continuent à progresser vers la parité, y compris dans les comités exécutifs. Outre cet engagement collectif, une partie des entreprises présentes ont signé à titre collectif ou individuel des engagements pour valoriser les compétences non techniques, encourager l'égalité des chances ou encore développer l'apprentissage en ligne.

Ce sommet a pour but d'encourager les géants mondiaux de la high-tech à réfléchir à la façon dont les nouvelles technologies peuvent contribuer au bien commun, comme l'éducation et la santé. Emmanuel Macron a convié à dîner quelque 180 responsables du monde numérique comme Jack Ma (Alibaba, l'Amazon chinois), Ken Hu (Huawei), Dara Khosroshahi (Uber), Jimmy Wales (Wikipedia) ou Eric Leandri (Qwant). Il reçoit également en tête-à-tête mercredi Virginia Rometty, PDG du groupe IBM, puis Dara Khosrowshahi, PDG d'Uber.

Vous êtes à nouveau en ligne