L'industriel japonais Toshiba a annoncé mercredi avoir conçu deux prototypes de téléviseurs 3D sans lunettes

Les deux premiers modèles de TV 3D sans lunettes de Toshiba, de 30,5 et 54 cm de diagonale
Les deux premiers modèles de TV 3D sans lunettes de Toshiba, de 30,5 et 54 cm de diagonale (Toshiba)

Toshiba commercialise depuis décembre au Japon deux modèles d'écrans LCD de diagonales de 30,5 et 54 cm.Utilisant la même technologie, il va présenter cette semaine au salon de l'électronique CES de Las Vegas deux nouveaux spécimens bien plus larges, de diagonales de 142 et 165 cm.

Toshiba commercialise depuis décembre au Japon deux modèles d'écrans LCD de diagonales de 30,5 et 54 cm.

Utilisant la même technologie, il va présenter cette semaine au salon de l'électronique CES de Las Vegas deux nouveaux spécimens bien plus larges, de diagonales de 142 et 165 cm.

Hormis ceux de Toshiba , actuellement, les téléviseurs haute définition compatibles 3D disponibles en série exigent le port de lunettes spéciales qui agissent comme des filtres pour séparer les images destinées à chacun des deux yeux.

La technique mise en oeuvre s'appuie sur un dispositif optique à la surface de l'écran, assimilable à un ensemble de micro-lentilles, et sur un mode de traitement numérique complexe.

La non-recours à des lunettes pourrait séduire le consommateur pour deux raisons. La première est l'inconfort des montures 3D. La seconde est le prix de ces lunettes. Comptez minimum 79€ pour une paire chez Sony ou Panasonic. 249€ pour deux paires chez Philips. Sans compter le prix des piles... pas négligeable quand on sait qu'une seule paire est généralement fournie avec un poste.

Autre appareil 3D sans lunettes, la . Mais le constructeur a annoncé que l'utilisation prolongée était déconseillée aux enfants de moins de 6 ans car cela pouvait nuire au bon développement des yeux.

Toshiba se veut rassurant. Il assure que cette technologie ne fatigue pas tant les yeux que celle des écrans requérant des lunettes, même en cas de visionnage prolongé.

Le compatriote de Toshiba , Sharp, a également mis au point des écrans qui ne nécessitent pas de lunettes mais requièrent de se positionner à un endroit précis en face.