VIDEO. Le patron de Google effectue une visite controversée en Corée du Nord

Francetv info

Eric Schmidt, accompagné d'un ancien diplomate américain, s'est rendu à Pyongyang pour une raison peu évidente. Un déplacement désapprouvé par Washington.

Le patron de Google, Eric Schmidt, et l'ancien diplomate américain Bill Richardson ont entamé lundi 7 janvier une visite privée à Pyongyang, capitale de la Corée du Nord. Difficile de connaître les raisons de la présence du président exécutif du conseil d'administration du géant de l'internet dans cette expédition, vue d'un très mauvais oeil par le département d'Etat américain.

En revanche, comme l'explique le Wall Street Journal (en anglais), on sait que Bill Richardson, ancien gouverneur du Nouveau-Mexique, compte plaider la cause d'un Américano-coréen détenu dans le pays depuis un an. Peut-être, comme l'avance le journal américain, s'agit-il pour Richardson de profiter de la publicité offerte par Eric Schmidt pour obtenir une entrevue avec le leader nord-coréen Kim Jong-Un. 

Alors qu'Eric Schmidt a refusé de faire le moindre commentaire, Bill Richardson a indiqué à son arrivée qu'il s'agissait "d'une mission humanitaire privée". Le département d'Etat a émis la semaine précédente de sérieuses réserves sur le bien-fondé de cette visite en Corée du Nord. "Honnêtement, nous ne pensons pas que le calendrier [de cette visite] soit particulièrement constructif", avait déclaré sa porte-parole, Victoria Nuland. Le déplacement des deux hommes doit durer deux jours et demi et devrait s'achever jeudi 10 janvier.

Vous êtes à nouveau en ligne