La voiture sans chauffeur de Google sait maintenant klaxonner

Une voiture sans chauffeur de Google au siège de la firme à Mountain View (Californie), le 8 janvier 2016.
Une voiture sans chauffeur de Google au siège de la firme à Mountain View (Californie), le 8 janvier 2016. (NOAH BERGER / AFP)

Le géant américain a testé son prototype dans des situations délicates. Et les résultats ont été plutôt concluants, assez en tout cas pour installer un vrai klaxon sur le véhicule.

Bientôt les insultes après une queue de poisson ? Le prototype de voiture sans chauffeur développé par Google sait désormais utiliser son intelligence artificielle pour klaxonner lors de situations dangereuses, relève le site américain Engadget (en anglais), vendredi 3 juin.

Dans son document mensuel (PDF, en anglais) rapportant les progrès effectués par l'équipe chargée du projet, le groupe américain explique avoir testé son algorithme dans plusieurs contextes délicats, comme lorsqu'un autre véhicule entame une marche arrière dans un croisement sans visibilité ou lors d'un croisement dans une voie à sens unique.

Objectif : réagir comme un vrai conducteur

Lors de ces tests, le klaxon était remplacé par un petit bruit joué à l'intérieur du véhicule afin que les ingénieurs de Google puissent évaluer la pertinence des choix de l'intelligence artificielle. Une fois les résultats jugés concluants, un vrai klaxon a été installé.

"Notre but est d'apprendre à nos voitures à klaxonner comme le ferait un conducteur patient et expérimenté. (...) Nous espérons à terme qu'elles seront aussi capables de prédire les réactions des autres conducteurs après un coup de klaxon dans différentes situations", conclut Google dans ce rapport d'étape.

Vous êtes à nouveau en ligne