Google Maps crée une visite virtuelle d'une ville proche de Fukushima

Capture d\'écran de la visite virtuelle proposée par Google Maps à Namie, près de Fukushima, au Japon.
Capture d'écran de la visite virtuelle proposée par Google Maps à Namie, près de Fukushima, au Japon. (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)

L'internaute peut se promener dans les rues d'une cité fantôme du Japon, située non loin de la centrale ravagée par le tsunami de mars 2011.

Une promenade sans risque aux abords de Fukushima ? Depuis jeudi 28 mars, Google Maps propose une visite virtuelle de Namie, une ville fantôme du Japon à proximité de la centrale de Fukushima.

Cette ville peuplée autrefois de 21 000 habitants est désormais déserte. Maisons intactes abandonnées en toute hâte, rues désertes, bateaux de pêche échoués sur les bas-côtés des routes, le temps s'y est arrêté, le 11 mars 2011, le jour du tsunami et de la catastrophe nucléaire à la centrale, que l'on peut apercevoir des toits de la ville. Namie reste une zone évacuée à cause des radiations émises par la centrale Fukushima Daiichi, ravagée il y a deux ans par un tsunami gigantesque sur la côte Pacifique au nord-est du Japon.


View Larger Map

"J'espère que ces vues des rues feront comprendre aux générations futures ce que le grand tremblement de terre et le désastre nucléaire ont fait ici", écrit Tamotsu Baba, le maire de Namie, sur un blog (lien en anglais). "Il nous faudra encore de longues années et l'aide de beaucoup de gens pour nous relever de cette catastrophe nucléaire. Nous n'abandonnerons jamais l'idée de rentrer chez nous, dans nos maisons", poursuit-il.

Vous êtes à nouveau en ligne