VIDEO. La base navale de l'île Longue peut-être survolée par des drones

FRANCE 3

Des mouvements suspects ont été signalés en début de semaine sur la base navale de l'île Longue, dans le Finistère. Il s'agit peut-être de drones. L'affaire est prise très au sérieux par les autorités.

La base navale de l'île Longue, dans le Finistère, l'un des sites militaires les plus protégés de France, a peut-être été survolée en début de semaine par des drones. L'alerte a été donnée par des navires chargés de la protection du port d'attache, où sont stockés quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins.
"À l'heure où je vous parle, c'est un peu prématuré de savoir s'il y en a eu un, plusieurs, quelles étaient les motivations...", confie un responsable de la préfecture maritime de Brest à France 3.

Un nouveau type de menace

Une enquête est en cours pour déterminer s'il s'agit de survols de drones, interdits, ou s'il s'agit de survols d'avions ou d'hélicoptères, autorisés.
En réaction aux événements du début de semaine, la présence de forces de l'ordre a été renforcée autour de la base, par mesure de précaution. Les autorités assurent qu'il n'y aujourd'hui "pas de menace très directe". Il y a cependant "une inquiétude" face "un type de menace nouveau".
Selon la préfecture, la sécurité de la base n'a pas été menacée. Aucun sous-marin n'était en opération dans le secteur.




Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne