Sécurité : des armes anti-drone

FRANCE 2

Les drones prolifèrent et inquiètent les forces de l'ordre lorsqu'ils se rapprochent des zones sensibles. Autorités et grandes entreprises développent leur arsenal pour repérer voire éliminer les robots parasites, voire espions.

Entre des mains malveillantes, le drone peut survoler des sites sensibles et rapidement représenter une menace. Une société française pense avoir trouvé la parade : un fusil antidrone. 1,45 mètre de long, 6 kilos et une portée de plusieurs kilomètres. "Je vise le drone, je tire et je brouille", résume lors d'un test Antoine Gryczka, directeur de MC2 Technologies. Cette démonstration a été tournée pour séduire l'armée. Quelques secondes suffisent pour prendre le contrôle du drone, sans bruit, sans lumière, sans aucun dégât. 

Plusieurs survols inquiétants

Ces tests sont un enjeu réel pour les autorités depuis plusieurs survols inquiétants au-dessus de zones sensibles. Comme en juillet 2018 quand un drone de Greenpeace est surpris au-dessus de la centrale de Bugey (Ain). Ou en décembre, lorsque la présence d'un drone paralyse l'aéroport de Londres Gatwick, deuxième du Royaume-Uni. Un seul drone et ce sont 1 000 vols, 140 passagers, cloués au sol. Près de 22 millions d'euros de pertes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne