On a assisté au premier contrôle autoroutier par radar drone en Ile-de-France

Un policier et un radar drone aux abords de la bretelle de l’autoroute A126 de Chilly-Mazarin, la jonction entre A6 et l’A10, mercredi 15 mai 2019.
Un policier et un radar drone aux abords de la bretelle de l’autoroute A126 de Chilly-Mazarin, la jonction entre A6 et l’A10, mercredi 15 mai 2019. (JUSTINE LECLERCQ / RADIO FRANCE)

C'est un contrôle routier atypique qui a eu lieu ce mercredi matin sur l'autoroute A126. Pour la première fois en Ile-de-France, deux drones de la police nationale ont surveillé le comportement des motards, plus spécifiquement sur le chevauchement des lignes blanches.

"Interception, interception ! Moto de couleur rouge en train de se présenter pour chevauchement de ligne continue", prévient un policier qui vient à peine de repérer un motard en infraction sur la bretelle d'autoroute de Chilly-Mazarin (A126). En se basant sur les images retransmises sur sa tablette, l'agent verbalisateur fait le lien entre les policiers qui pilotent le drone et ceux qui sont chargés d'interpeller les motards en infraction.

Une première sur les autoroutes d'Ile-de-France

C'est la première fois qu'un contrôle routier par radar drone a lieu sur une autoroute d'Ile-de-France. Menée par la CRS autoroutière de Massy (Essonne) et la Préfecture de police de Paris, cette opération permet d'attribuer au dépassement d'une ligne blanche trois infractions possibles : le franchissement de la ligne continue, la circulation à contresens et la circulation sur une bande d'arrêt d'urgence.

Le drone nous permet de voir ce qu'on ne voit pas à taille humaine. C'est très efficace.un agent verbalisateurà franceinfo

"Le voilà qui arrive ! On va l'intercepter et le garer gentiment", lance un policier qui explique au conducteur le motif de son interpellation : "C'est un contrôle de police monsieur. Au-dessus de votre tête vous avez un drone qui est affecté à un contrôle particulier, celui du franchissement d'une ligne continue." Résultat, trois points en moins sur le permis et une amende de 90 euros. 

Il faut bien que les policiers utilisent les moyens permis par les nouvelles technologies pour veiller au respect du code de la route.un motardà franceinfo

Le lieu de l'expérimentation n'a pas été choisi au hasard. La bretelle qui fait la jonction entre l'A6 et l'A10 à Chilly-Mazarin a connu un accident mortel et un accident grave en moins d'un mois. Au total, 35 motards ont été verbalisés ce mercredi 15 mai entre 7h30 et 8h45, soit deux fois plus qu'un contrôle routier classique.

Le reportage de Justine Leclercq
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne