En Espagne, des drones utilisés pour sanctionner les conducteurs imprudents

L\'Espagne commence, le 1er août 2019, à utiliser des drones pour punir les infractions au Code de la route.
L'Espagne commence, le 1er août 2019, à utiliser des drones pour punir les infractions au Code de la route. (HANDOUT / DIRECCION GENERAL DE TRAFICO / AFP)

Ils permettront de détecter des infractions comme les dépassements dangereux, le non-respect d'un stop, l'usage du téléphone au volant, le non-port de la ceinture de sécurité, mais pas encore les excès de vitesse.

Des amendes vont tomber du ciel. L'Espagne commence, jeudi 1er août, à utiliser des drones pour sanctionner les infractions au Code de la route. Expérimentés d'abord aux îles Canaries avant d'être déployés dans le reste du pays, trois drones équipés d'une caméra haute résolution survoleront les routes pour détecter les comportements imprudents. Parmi eux : les dépassements dangereux, le non-respect d'un stop, l'usage du téléphone au volant, le non-port de la ceinture de sécurité, mais pas encore les excès de vitesse.

L'Espagne utilisait déjà onze drones pour surveiller la circulation, mais c'est la première fois que ces machines sont utilisées pour infliger des contraventions. Un porte-parole de la Direction générale de la circulation a expliqué qu'un agent est chargé du pilotage et un autre du visionnage des images. 

Les drones, déjà utilisés à des fins de sécurité routière dans plusieurs villes chinoises notamment, commencent juste à l'être en Europe, avec des expérimentations en France et au Royaume-Uni. Les autorités espagnoles prévoient d'ailleurs d'en commander 20 supplémentaires.

Vous êtes à nouveau en ligne