Drones : survoler Paris est strictement interdit

France 2

Des drones ont été aperçus au-dessus de la capitale ces deux dernières nuits.

Depuis deux jours, ils volent au-dessus des toits de Paris. Des drones ont de nouveau survolé la capitale, dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 février. Les appareils ont été aperçus place de la Concorde ou encore porte de Clignancourt, entre minuit et deux heures du matin.

Passible d'une peine de prison

Sauf autorisation exceptionnelle, le survol de Paris est interdit, comme c'est aussi le cas à Rome ou encore à New York. Une telle infraction est ainsi passible d'une peine de six mois à un an de prison et d'une amende de 15 000 à 75 000 euros. Toutefois, les condamnations sont assez rares.

Depuis le début de l'année, la capitale française a été survolée à huit reprises. Au total, trois touristes ont été interpellés et leur matériel a été confisqué. Mais aucun pilote n'a été identifié pour les récents survols. Le gouvernement vient de lancer un appel à des sociétés privées pour trouver une solution.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne