Obsolescence programmée : Apple mis en accusation

France 2

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris contre Apple, soupçonné de tromperie et d'obsolescence programmée.

À Palaiseau (Essonne), dans la chambre de Raphael, un homme trône comme s'il s'agissait d'une rockstar. Steve Jobs, le créateur d'Apple. Un dieu pour cet étudiant en économie. Il collectionne tous les produits de la marque. "J'ai quasiment tous les modèles", explique-t-il. Toutes ses économies y passent : il dépense 3 500 euros par an pour sa marque fétiche. Apple est une entreprise de séduction massive, qui frappe des millions de personnes sur toute la planète.

Un procès en France ?

Avec un chiffre d'affaires de 236 milliards d'euros en 2018, c'est l'une des sociétés les plus riches du monde. Une incroyable réussite basée sur un produit qui a révolutionné nos vies : l'iPhone. Mais depuis quelque temps la popularité du géant américain vacille. Le 24 octobre dernier, l'autorité italienne l'a épinglé et lui a infligé une amende de 10 millions d'euros pour pratique commerciale malhonnête. En cause : des mises à jour qui ralentissent les téléphones et qui vous poussent ainsi à racheter un appareil neuf. Cette pratique porte un nom : l'obsolescence programmée. En France, une association compte bien porter plainte contre Apple pour cette raison. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris pour tromperie et obsolescence programmée. Impossible d'affirmer pour l'instant qu'un procès en découlera.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne