Lente, chère, compliquée... comment l'Apple Watch a quand même convaincu les critiques

Un client essaie une Apple Watch, le 10 avril 2015, à Washington (Etats-Unis), avant de pouvoir l\'acheter, le 24 avril.
Un client essaie une Apple Watch, le 10 avril 2015, à Washington (Etats-Unis), avant de pouvoir l'acheter, le 24 avril. (NICHOLAS KAMM / AFP)

Petite revue de ce que pensent les médias qui ont pu tester la montre connectée.

L'Apple Watch est arrivée en France. Dans les Apple Stores, la foule n'était pas au rendez-vous selon le site Gizmodo. Il faut dire que le dernier produit de la galaxie Apple n'est actuellement disponible que pour des démonstrations et en précommande. Les premières livraisons devraient arriver à partir du 24 avril. Mais que vaut cette montre connectée ? Qu'en disent les innombrables testeurs ? Francetv info récapitule les critiques des privilégiés qui ont pu la tester. 

L'Apple Watch est chère

Premier constat, si la Watch est, de l'avis général des testeurs, ce qui se fait de plus joli sur le marché des montres connectées, "elle n'est pas bon marché", résume F Et, de fait, le modèle le plus abordable est la version Sport, au bracelet en caoutchouc, vendue à partir de 399 euros. Mais pour le modèle standard, avec bracelet en cuir ou en métal, comptez au moins 649 euros. Enfin, Apple met aussi en vente des modèles Edition, dont le prix surprend. Pour ces montres au cadran et bracelet en or, jaune ou rose, la facture monte jusqu'à 18 000 euros.

Il faut un peu de temps pour s'adapter

L'Apple Watch se conçoit comme un accessoire du célèbre téléphone d'Apple (compatible à partir de l'iPhone 5). Sans celui-ci, elle ne sert à rien. Pour autant, il ne faut pas s'attendre à retrouver avec cette montre les mécanismes auxquels nous ont habitués les smartphones.

C'est Farhad Manjoo, du New York Times, qui explique le mieux la situation : il lui a fallu trois jours pour se faire à la Watch. Vingt-quatre heures ont été nécessaires rien que pour "maîtriser l'interface utilisateur, compliquée au premier abord". "Les premiers jours, vous vous perdrez souvent, explique-t-il. Car il n'y a pas beaucoup d'espace sur l'écran de la montre pour savoir où l'on est" (les applications forment un nuage). De la même manière, la façon de gérer ses notifications diverge de celle de l'iPhone. Les alertes Facebook ou celles de différents médias se mêleront à vos mails et vos messages textes, rendant difficile la lecture sur le petit écran. Des réglages seront donc nécessaires.

Elle est lente

Nilay Patel, du site d'actualité technologique The Verge, dresse un constat implacable dès le début de son test : "L'Apple Watch est un peu lente." Avant d'expliquer que malgré les idées, "bonnes" voire "de génie" de l'interface, impossible d'ignorer le fait que l'appareil "balbutie parfois ses notifications. Il arrive que les applis chargent indéfiniment ou qu'elles ne chargent pas du tout, constate Nilay Patel. De temps en temps, l'écran ne répond plus durant quelques secondes pendant que la montre réfléchit. Puis tout revient." Concernant les applis, le Wall Street Journal (en anglais) renchérit : Geoffrey Fowler y explique qu'il s'agit de sa plus grande déception.

Pour le New York Times, ces petites difficultés s'expliquent simplement par le fait qu'il s'agit d'un modèle de première génération, "avec toutes les limites et tous les défauts qu'on peut attendre d'une technologie toute neuve".

Mais elle pourrait bien, malgré tout, modifier nos habitudes

Conçue par Apple pour "filtrer les informations que nous recevons sur le téléphone, pour ne présenter que l'essentiel, de manière à cesser de rester le nez collé à l'écran du smartphone", comme l'écrit Didier Sanz pour Le Figaro, la Watch semble bien remplir sa mission. Très bien, même.

Il aura peut-être fallu trois jours à Farhad Manjoo pour se faire à la montre, "trois longs jours, souvent déroutants et frustrants", mais une fois qu'il a craqué pour le nouveau produit Apple, il est devenu accro. "L'effet a été si puissant que les gens qui mentionnaient avant mon addiction à mon smartphone ont décelé des changements dans mon comportement, jure-t-il. Ma femme y a vu une bénédiction."

Pour The Verge, la Watch est la "première montre connectée qui pourrait légitimement devenir un produit grand public, bien que les concurrentes aient déjà envahi le marché".

Vous êtes à nouveau en ligne