Antisec, mouvement qui regroupe des Anonymous et d'anciens hackers de Lulzsec, a revendiqué l'attaque d'un serveur Apple

Tract pour l\'opération #Antisec menée par les Anonymous et les anciens de Lulzsec
Tract pour l'opération #Antisec menée par les Anonymous et les anciens de Lulzsec (DR)

Ils ont récupéré et publié des identifiants et des mots de passe pour accéder à un serveur utilisé pour des sondages en ligne, plus précisément "en relation avec le support technique" apporté par la firme de Steve Jobs, relate le site generation-net.com.Les Anonymous l'ont annoncé sur dimanche, affirmant qu'Apple pourrait être une cible.

Ils ont récupéré et publié des identifiants et des mots de passe pour accéder à un serveur utilisé pour des sondages en ligne, plus précisément "en relation avec le support technique" apporté par la firme de Steve Jobs, relate le site generation-net.com.

Les Anonymous l'ont annoncé sur dimanche, affirmant qu'Apple pourrait être une cible.

Cette attaque sous la bannière d'Antisec (pour Anti-Security) est une forme d'avertissement pour le groupe à la pomme.

L'éphémère groupe de hackers appelé Lulzsec, qui s'est , avait déjà pris pour cible Apple en s'attaquant à l' d'Apple, le service de cloudcomputing de la firme. Mais le groupe n"avait fourni aucune preuve de ces affirmations.

Le mouvement Antisec entend "combattre la corruption et la censure" et "défendre la vie privée". Dernièrement, Lulzsec avait attaqué l'Etat d'Arizona qui, selon les hackers, est un "état policier anti-immigration et recourant aux profils raciaux". Ils avaient alors publié des centaines de bulletins de renseignements privé, manuels de formation, correspondances email personnelles, noms, numéros de téléphones, adresses et mots de passe appartenant aux forces de l'ordre d'Arizona.