Pourquoi Airbnb n'a payé que 92 944 euros d'impôts en France en 2016 ?

FRANCE 3

92 944 euros, ce serait le montant total d'impôts payé en France par la multinationale américaine Airbnb. Elle aurait pourtant réalisé plusieurs centaines de millions de chiffre d'affaires dans l'Hexagone. En réalité, ses bénéfices ont été judicieusement délocalisés à l'étranger.

En moins de dix ans, cette plateforme de réservation de logement entre particuliers a séduit des millions d'utilisateurs. En France, le site propose 400 000 annonces par an. Le pays est désormais le deuxième marché mondial d'Airbnb. Pourtant, selon les révélations du Parisien, la société n'aurait payé l'an dernier que 92 944 euros d'impôts. Comment est-ce possible? Quand un particulier loue un appartement par Airbnb en France, il paye en ligne une somme qui est gérée dans des filiales en Irlande et en Angleterre, où les taux d'imposition sont plus faibles. Airbnb reverse l'argent au loueur, après avoir pris une commission.

80 milliards d'euros de manque à gagner

Dans ce système, l'argent ne passe donc pas par la filiale française. "Les impôts que paye aujourd'hui Airbnb en France sont dérisoires, et équivalents à ceux que paye une petite à moyenne entreprise (...)", analyse Manon Aubry, spécialiste de l'évasion fiscale chez Oxfam. Une évasion fiscale légale utilisée aussi par Google, Apple, Amazon, Facebook, et qui engendre une perte pour les finances publiques estimée à 80 milliards d'euros. Une solution serait de taxer le chiffre d'affaires réalisé en France. C'était l'une des propositions du candidat Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne