Municipales à Paris : Anne Hidalgo promet de lever 20 milliards d'euros pour loger les classes moyennes

La maire de Paris Anne Hidalgo à Paris, le 13 janvier 2020.
La maire de Paris Anne Hidalgo à Paris, le 13 janvier 2020. (ALAIN JOCARD / AFP)

La maire sortante veut créer une société immobilière pour louer des habitations "à des prix abordables" aux Parisiens de la classe moyenne.

Objectif : "reconquérir sur la prochaine mandature 30 000 logements." La maire PS sortante et candidate à sa succession à Paris, Anne Hidalgo, a promis mercredi 15 janvier de créer une société mixte entre public et privé et de lever jusqu'à 20 milliards d'euros pour offrir des "locations à prix abordable" aux classes moyennes.

Cette société immobilière sera dotée dès le départ de "six milliards d'euros, dont un milliard d'euros de la Ville de Paris, deux milliards d'investisseurs publics tels que la Caisse des dépôts, trois milliards du secteur privé". Sur la prochaine mandature, de 2020 à 2026, "nous voulons lever 20 milliards sur le marché parisien pour racheter des immeubles, les transformer et les proposer à la location pour les classes moyennes", a assuré Anne Hidalgo, lors d'un déplacement dans le 9e arrondissement.

Des loyers "20% en dessous" du prix du marché 

Les arrondissements ciblés par cette mesure sont les "9e, dans lequel il y a une gentrification (...), les arrondissements centraux où nous avons perdu beaucoup de logements du fait d'Airbnb, mais aussi des gros arrondissements populaires comme les 13e, 18e, 19e et 20e arrondissements, où il y a beaucoup de logement social, (mais où) il nous faut rééquilibrer et remettre des classes moyennes", a précisé la candidate.

Les loyers qui seront appliqués dans ces logements "seront 20% en dessous du prix du marché actuel", a assuré Anne Hidalgo, dont la candidature est portée par Paris en commun, plateforme de soutiens qui rassemble socialistes, communistes, élus de Générations, mais aussi personnalités de la société civile.

Vous êtes à nouveau en ligne