"C’est là qu’on a les meilleurs tarifs" : en banlieue parisienne, la location Airbnb a le vent en poupe

Annonces Airbnb à Aulnay-sous-Bois 
Annonces Airbnb à Aulnay-sous-Bois  (Capture d'écran)

Bien moins chers qu'à Paris, les logements situés dans des quartiers dits "sensibles" recueillent 94 % de commentaires positifs, révèle une étude. 

Une grille métallique s'ouvre sur une grande maison dans un quartier pavillonnaire d'Aulnay-sous-Bois : ici, Stanis loue depuis plusieurs années quatre appartements. "Sur le quartier parfois, oui, il peut y avoir des craintes parce qu’avec l’actualité ils demandent si le quartier est sécurisé", reconnaît Stanis, qui passe régulièrement vérifier l'état des parties communes de ces appartements dédiés uniquement à la location. "C’est là qu’on a les meilleurs tarifs en fait. On ne se croirait même pas en banlieue" explique Karine, l'une de ses locataires, mère de famille entre deux appartements.

Ils m'ont dit "que c’était pas safe"

Le premier argument  : Le prix des locations Airbnb, bien moins chères qu'à Paris, est la première explication de l'attractivité de la banlieue. C'est ce que révèle une étude de l'agence Nouvelles marges, réalisée sur plus de 13 000 commentaires de visiteurs ayant séjourné dans 25 quartiers dits sensibles, via la plateforme de location. On y apprend notamment que 39 % des visiteurs plébiscitent la situation stratégique de ces logements, 27% la desserte des transports en commun, et 21% l'ambiance générale du quartier.

Pourtant quand Sylvie, venue de Belgique, s'est logée à Aulnay-sous-Bois pour le travail elle a été confrontée à de très nombreux commentaires négatifs de la part de son entourage. "Quand j’ai dit où j’étais à mes amis que je rejoignais sur Paris, ils étaient tous choqués. Ils avaient tous peur pour moi. [Ils m'ont dit] que je devais faire attention, que c’était pas safe" se souvient-elle. Sylvie n'a aucun incident à déplorer, pourtant elle avoue qu'elle ne reviendra pas.

Pour d'autres, comme Vincent, qui vit aux Etats Unis, les attraits de la banlieue sont extrêment simples : "c’est déjà une question de parking, et puis d’espace, parce que bon, vous louez quelque chose sur Paris, vous avez quinze mètres carrés ou huit mètres carrés..." Pour le même prix, on peut trouver des logements qui vont jusqu'à 40m² en banlieue, voire des maisons entières.

    

La location Airbnb en banlieue parisienne a le vent en poupe
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne