Airbnb : les inspecteurs traquent les fraudeurs à Paris

La plate-forme de location d'appartements Airbnb est une nouvelle fois dans le viseur. Des inspecteurs parcourent les rues de Paris à la recherche d'appartements loués illégalement.

615 000 euros d'amende rien que pour les six premiers mois de l'année. La mairie de Paris passe à la vitesse supérieure dans sa chasse aux meublés touristiques non déclarés. Pour les débusquer, 25 contrôleurs traquent sans relâche les fraudeurs à Paris. Et les juges sont plus sévères, car les loueurs sont désormais prévenus. La limite est fixée à 120 jours de location par an.

De nouvelles règles dès octobre

Mais le business reste juteux. Un des propriétaires condamnés récemment avait treize logements sur le site Airbnb, autant d'appartements en moins pour les Parisiens qui cherchent un toit. Et l'étau va encore se resserrer à partir d'octobre avec de nouvelles règles. À Paris, un numéro fourni par la mairie devra automatiquement figurer sur les annonces publiées sur le site de location, sous peine de sanctions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne