Airbnb : la mairie de Paris traque les propriétaires négligents

FRANCE 3

La mairie de Paris ne relâche la pression sur Airbnb. Des contrôleurs visitent les propriétaires pour constater que les règles sont bien respectées.

Débusquer les locations hors la loi : la "brigade anti-Airbnb" est venue rendre visite à un immeuble dans un quartier chic de Paris. Les deux agentes sont à la recherche des locations Airbnb. Elles toquent aux portes, posent des questions aux occupants, inspectent les boîtes aux lettres, après avoir fait un premier repérage sur le site web. Les propriétaires risquent gros s'ils ne respectent pas les règles édictées par la mairie de Paris, jusqu'à 10 000 euros d'amende.

120 jours par an

Mais parfois, les locations touristiques ne sont pas toujours un choix. Une étudiante allemande raconte qu'elle n'a pas eu le choix de passer par Airbnb, car elle ne reste à Paris que 6 mois et qu'il lui a été impossible de trouver un logement dans son budget pour une période aussi courte. À Paris, la location en meublé touristique de son logement ne peut excéder 120 jours par an. Dans d'autres capitales européennes, c'est moins : 90 jours à Berlin (Allemagne), Londres (Royaume-Uni) ou Madrid (Espagne), par exemple.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne