VIDEO. "Pas d'honneur pour les violeurs" : les Femen perturbent la rétrospective Polanski à la Cinémathèque française

Près de 80 personnes ont manifesté, lundi 30 octobre, devant la Cinémathèque française où le réalisateur de 84 ans devait présenter son dernier film, "D'après une histoire vraie".

Des manifestantes ont perturbé le lancement de la rétrospective consacrée lundi soir 30 octobre à Roman Polanski à la Cinémathèque française, à Paris. Elles ont tapé sur les vitres et ont brandi des pancartes sur lesquelles était écrit "Si violer est un art, donnez à Polanski tous les Césars".

Deux militantes Femen, torse nu, ont également perturbé la séance de photo du réalisateur en se précipitant dans le hall d'entrée et en criant "Pas d'honneur pour les violeurs".

De nouvelles accusations contre le réalisateur

Le cinéaste Roman Polanski, désormais âgé de 84 ans, a reconnu en 1977 avoir eu une relation sexuelle avec une fillette de 13 ans. Il avait passé quarante-deux jours en prison avant d'être remis en liberté puis de fuir les Etats-Unis l'année suivante. Depuis, il fait l'objet d'un mandat d'arrêt américain.

Trois autres femmes ont accusé le réalisateur de les avoir agressées sexuellement alors qu'elles étaient mineures. L'actrice allemande Renate Langer a porté plainte auprès des autorités suisses début octobre pour des faits présumés survenus en 1972.

Pour l'association Osez Le Féminisme !, à l'initiative de la manifestation, la rétrospective de la Cinémathèque française est un affront pour les victimes de violence sexuelle. L'institution a toutefois maintenu l'événement, avec le soutien de la ministre de la Culture, Françoise Nyssen.

Vous êtes à nouveau en ligne