Les Français ont fait moins de dons aux associations en 2016

Le plateau du Téléthon, le 4 décembre 2016, à Paris. 
Le plateau du Téléthon, le 4 décembre 2016, à Paris.  (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Le nombre de donateurs a diminué de 4% en 2016 par rapport à l'année précédente, d'après le baromètre de la générosité du réseau Recherches et Solidarités.

Les Français sont-ils devenus moins généreux ? Le nombre de foyers ayant déclaré au fisc un don à une association a diminué de plus de 4,2% en 2016 par rapport à l'année précédente, révèle une étude publiée par La Croix (article payant), lundi 4 décembre.

Un total de 5,28 millions de foyers ont déclaré au moins un don sur leur feuille d'impôt sur le revenu. Ce nombre avait pourtant peu varié depuis dix ans, constate le baromètre de la générosité du réseau Recherches et Solidarités.

"Depuis vingt-deux ans que je suis ces données, je n'avais jamais vu ça, sauf peut-être en 1995 au moment des grandes grèves contre la réforme Juppé, a réagi le fondateur de ce réseau d'experts et universitaires, Jacques Malet. Et encore, à l'époque, les chiffres étaient moins précis car ils ne permettaient pas de distinguer les dons aux associations et les dons aux partis politiques".

Le montant des dons a stagné

Autre indicateur "préoccupant" selon l'étude : le montant des dons déclarés a stagné à 2,49 milliards d'euros contre 2,48 milliards l'année dernière. Cela marque l'arrêt d'une progression observée depuis dix ans. Les années 2014 et 2015 avaient connu des progressions "significatives" de 7,2% et 3,7%.

Pour Recherches et Solidarités, "les résultats décevants de 2016 restent pour l'heure sans explication". Le niveau "assez haut" du moral des Français mesuré par l'Insee, et le bilan mondial "particulièrement lourd" des catastrophes naturelles, "qui mobilisent habituellement la solidarité des Français", avaient laissé espérer une année "plus satisfaisante".