Grande-Bretagne : activité économique en hausse avec le "Boxing Day"

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Activité commerciale intense également en Grande Bretagne. Le 26 décembre correspond au premier jour des soldes. Les Anglais parlent de "boxing day". Un jour férié qui compte beaucoup dans l'activité économique du pays. Chaque année, c'est le même rituel. Des files d'attente à rallonge et des acheteurs debout dès l'aube prêts à tout dévaliser. Je suis dans la queue depuis 5 H ce matin pour m'acheter des parfums et des sacs. Les prix sont interressants. Nous les femmes on va acheter, jusqu'a ce qu'on en puisse plus. Quand les portes s'ouvrent, pas de pitié. Une règle d'or, premier arrivé, premier servi. Je voulais ce sac mais d'une autre couleur. Un paradis pour fashion victims. Prix imbattables, tout est à. 50 %, notamment les sacs à main. Certaines ont prévu un budget conséquent. Pour moi ce sera 1000 euros. Bonnes affaires aussi au rayon chaussures. On vient de loin, d'Asie, du Moyen Orient ou des Etats-Unis. Pendant que les dames achètent, les messieurs patientent. Je fais le garde du corps et je porte les sacs. En une heure, ce magasin a déjà encaissé 2,5 millions d'euros. Certains touristes français sont resté sages. Ça me donne envie mais la foule me dérange. Dehors, la folie continue. Des millions d'Anglais et de touristes vont arpenter cette artère très commerçante du centre de Londre à la recherche de LA bonne affaire. En 2 jours, les Britanniques ont déjà dépensé 650 millions d'euros sur internet. Ce n'est qu'une fraction de ce qui va être dépensé aujourd'hui dans les magasins. Environ 3 milliards d'euros, soit 1 O00 euros toutes les secondes. En France, la tempête et les chutes de neige ont au moins eu le mérite de redonner le sourire aux vacanciers présents dans les stations. Les skieurs ont pu reprendre le chemin des pistes, et bénéficier d'une jolie couche de poudreuse tombée la nuit dernière. Ils sont nombreux à vouloir chausser les skis, mais les pistes ne sont pas encore tout à fait prêtes. Plus que quelques minutes avant de goûter aux plaisirs de la glisse. Ça fait deux jours que le domaine est fermé, donc on espère que ça va ouvrir assez haut ce matin. Ça a l'air bien, il a neigé, 40 cm, donc on est impatients de monter. 40 cm de neige fraîche, de la poudreuse à perte de vue. C'est de la poudreuse, mais qui va tenir. C'est bien ça ? Pourquoi. Ça va mieux glisser que sur le verglas. Ça va cacher les cailloux qu'il y a sur la piste. Après une heure d'attente, enfin le top départ.

Activité commerciale intense également en Grande Bretagne. Le 26 décembre correspond au premier jour des soldes. Les Anglais parlent de "boxing day". Un jour férié qui compte beaucoup dans l'activité économique du pays.

Chaque année, c'est le même rituel. Des files d'attente à rallonge et des acheteurs debout dès l'aube prêts à tout dévaliser.

Je suis dans la queue depuis 5 H ce matin pour m'acheter des parfums et des sacs. Les prix sont interressants.

Nous les femmes on va acheter, jusqu'a ce qu'on en puisse plus.

Quand les portes s'ouvrent, pas de pitié. Une règle d'or, premier arrivé, premier servi.

Je voulais ce sac mais d'une autre couleur.

Un paradis pour fashion victims. Prix imbattables, tout est à.

50 %, notamment les sacs à main. Certaines ont prévu un budget conséquent.

Pour moi ce sera 1000 euros.

Bonnes affaires aussi au rayon chaussures. On vient de loin, d'Asie, du Moyen Orient ou des Etats-Unis. Pendant que les dames achètent, les messieurs patientent.

Je fais le garde du corps et je porte les sacs.

En une heure, ce magasin a déjà encaissé 2,5 millions d'euros. Certains touristes français sont resté sages.

Ça me donne envie mais la foule me dérange.

Dehors, la folie continue. Des millions d'Anglais et de touristes vont arpenter cette artère très commerçante du centre de Londre à la recherche de LA bonne affaire.

En 2 jours, les Britanniques ont déjà dépensé 650 millions d'euros sur internet. Ce n'est qu'une fraction de ce qui va être dépensé aujourd'hui dans les magasins. Environ 3 milliards d'euros, soit 1 O00 euros toutes les secondes.

En France, la tempête et les chutes de neige ont au moins eu le mérite de redonner le sourire aux vacanciers présents dans les stations. Les skieurs ont pu reprendre le chemin des pistes, et bénéficier d'une jolie couche de poudreuse tombée la nuit dernière.

Ils sont nombreux à vouloir chausser les skis, mais les pistes ne sont pas encore tout à fait prêtes. Plus que quelques minutes avant de goûter aux plaisirs de la glisse.

Ça fait deux jours que le domaine est fermé, donc on espère que ça va ouvrir assez haut ce matin.

Ça a l'air bien, il a neigé, 40 cm, donc on est impatients de monter.

40 cm de neige fraîche, de la poudreuse à perte de vue.

C'est de la poudreuse, mais qui va tenir.

C'est bien ça ? Pourquoi.

Ça va mieux glisser que sur le verglas.

Ça va cacher les cailloux qu'il y a sur la piste.

Après une heure d'attente, enfin le top départ.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne