Gouvernement : ministres entrants et sortants, quelles possibilités ?

On va tenter de voir à quoi ressemblera le prochain gouvernement avec la chef du service politique, Nathalie Saint-Cricq. Nathalie bonjour. Christiane Taubira, donc, resterait ? Au même poste. Nathalie St-Cricq: Oui au même poste. A priori car elle est emblématique, c'est une femme, d'origine guyannaise, radicale de gauche. Beaucoup de qualités dans ce subtil dosage qu'est un gouvernement, et même si, on le sait, elle n'est pas sur la ligne de Manuel Valls, en termes de sécurité et de justice, depuis le mariage pour tous et son marathon parlementaire, où elle a été la cible d'attaques racistes à répétition. Elle reste une icône pour une partie de l'électorat de gauche. Parmi les autres poids lourds promus: Ségolène Royal, qui devrait voir son périmètre élargi et Michel Sapin qui reprendrait tout Bercy. Elise Lucet: On va scruter de près les nouveaux entrants, notamment venus du centre ou de la société civile. Qu'en est-il ? Est-ce que c'est sérieux ? Il y a beaucoup de fantasmes comme toujours dans ces cas-la. Jean-louis Borloo n'a jamais été Gérard Collomb, le maire de Lyon, non plus. Jean-Luc Benhamias, ex-Vert et MoDen Quant au capitaine d'industrie Louis Gallois, on lui avait déjà proposé la dernière fois et il avait refusé. Devraient entrer Jean-Michel Baylet le patron des radicaux de gauche, grand pourfendeur de la réforme territoriale, un Vert, soit Jean-Vincent Placé soit Barbara Pompili. Leur formation est contre mais eux à titre individuel sont pour. Enfin pourrait entrer Jean-Jacques Urvoas proche de Manuel valls, mais la rumeur Delanoë semble peu fondée. Bref un remaniement a minima, plus proche d'un redécoupage.

On va tenter de voir à quoi ressemblera le prochain gouvernement avec la chef du service politique, Nathalie Saint-Cricq. Nathalie bonjour. Christiane Taubira, donc, resterait ? Au même poste.

Nathalie St-Cricq: Oui au même poste. A priori car elle est emblématique, c'est une femme, d'origine guyannaise, radicale de gauche. Beaucoup de qualités dans ce subtil dosage qu'est un gouvernement, et même si, on le sait, elle n'est pas sur la ligne de Manuel Valls, en termes de sécurité et de justice, depuis le mariage pour tous et son marathon parlementaire, où elle a été la cible d'attaques racistes à répétition. Elle reste une icône pour une partie de l'électorat de gauche. Parmi les autres poids lourds promus: Ségolène Royal, qui devrait voir son périmètre élargi et Michel Sapin qui reprendrait tout Bercy.

Elise Lucet: On va scruter de près les nouveaux entrants, notamment venus du centre ou de la société civile. Qu'en est-il ? Est-ce que c'est sérieux ? Il y a beaucoup de fantasmes comme toujours dans ces cas-la. Jean-louis Borloo n'a jamais été Gérard Collomb, le maire de Lyon, non plus. Jean-Luc Benhamias, ex-Vert et MoDen Quant au capitaine d'industrie Louis Gallois, on lui avait déjà proposé la dernière fois et il avait refusé. Devraient entrer Jean-Michel Baylet le patron des radicaux de gauche, grand pourfendeur de la réforme territoriale, un Vert, soit Jean-Vincent Placé soit Barbara Pompili. Leur formation est contre mais eux à titre individuel sont pour. Enfin pourrait entrer Jean-Jacques Urvoas proche de Manuel valls, mais la rumeur Delanoë semble peu fondée. Bref un remaniement a minima, plus proche d'un redécoupage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne