Vingt-quatre heures dans la vie d'un Français

Préparation du repas au Mas Escombelle, à Barjac (Gard).
Préparation du repas au Mas Escombelle, à Barjac (Gard). (AFP)

Dans une étude publiée jeudi, l'Insee fait le point sur les nouvelles habitudes des Français. Ceux-ci dorment moins, mais surfent plus sur internet. La dernière enquête du genre remontait à 1999.

Comment les Français organisent-ils leur journée ? Une étude de l'Insee, réalisée en 2010 et publiée jeudi 10 novembre dresse le portrait-robot de la journée type, qui s'articule en cinq temps : le travail, les besoins physiologiques, les transports, les loisirs et enfin les tâches ménagères ou administratives.

FTVi fait le point sur les principales évolutions, remarquées depuis 1999, année de la précédente étude de l'Insee.

Des écrans chronophages

Nous passons désormais la moitié de notre temps libre devant un écran. Internet s'est invité dans notre quotidien : nous accordons 33 minutes par jour à jouer ou surfer sur le net, soit deux fois de plus qu'en 1999.

Mais les écrans d'ordinateurs sont encore loin derrière la télévision, qui reste notre principal loisir. Nous la regardons deux heures par jour en moyenne, alors qu'elle est jugée parmi les activités les moins agréables, d'après une autre enquête de l'Insee.

La prédominance des écrans a ainsi pris le pas sur les livres ou les journaux, auxquels nous consacrons neuf minutes de moins par jour qu'en 1999. Et malgré l'allongement du temps libre, passé à 4h58, les Français en veulent encore plus.

Moins de travail, mais des trajets plus longs

Bonne nouvelle pour les hommes : ils travaillent moins qu'avant, 37h15 par semaine, soit 11 minutes de moins par jour qu'en 1999. En revanche, pas de changement pour les femmes : plus souvent employées à temps partiel, elles passent environ 29 heures au travail.

Pour autant, le temps gagné ne s’est pas reporté sur les loisirs. Les trajets travail-domicile prennent en effet sept minutes de plus qu'avant.

• Des tâches ménagères pas encore paritaires

"Les femmes font moins le ménage, les hommes pas plus", résume l'Insee. Pourtant, ces derniers travaillent moins qu'avant. En réalité, ils ont réparti différemment leur temps dit "domestique" : le bricolage est laissé de côté pour pouvoir consacrer cinq minutes de plus aux enfants. Les femmes accordent, elles, moins de temps aux tâches ménagères, notamment celles qui restent au foyer (une demi-heure de moins par jour).

Cet écart entre les hommes et les femmes s’est donc réduit, mais reste tout de même d’une heure et demie par jour.

Dormir, se laver, manger : c'est sacré

Ces trois besoins physiologiques nous prennent douze heures par jour, comme il y a dix ans. Mais nous dormons moins : 8h30 en moyenne, soit treize minutes de moins qu'en 1999.

En revanche, nous accordons un quart d'heure de plus à notre toilette. Dans une journée, nous passons une heure dans la salle de bains. Quant aux repas, ils nous prennent deux heures par jour, avec des variations selon que l'on travaille ou non.

Vous êtes à nouveau en ligne