"Vie publique, archives privées", un portrait sensible de Jacques Chirac

FRANCE 2

Écrit par l'essayiste Catherine Clément, le livre est agrémenté de toute une série de documents inédits qui retracent le parcours d'un homme qui a marqué la politique française.

Catherine Clément, femme de lettres, agrégée de philosophie, publie "Vie publique, archives privées". Le livre, rempli de documents inédits, dresse un portrait sensible de Jacques Chirac. Comment une femme de gauche se retrouve-t-elle à écrire le portrait d'un homme politique qui a marqué la droite française pendant plusieurs décennies ? "D'abord, on est venu me le demander, précisément parce que les éditeurs voulaient une femme de gauche. J'ai tout de suite dit oui, car mes grands parents sont morts à Auschwitz et Jacques Chirac a rétabli la vérité sur les défaillances de la France avec le Vel d'Hiv notamment et donc, je lui devais bien ça", explique l'essayiste sur le plateau de France 2.

Fautes politiques

Jacques Chirac est l'un des hommes politiques les plus populaires en France. Dans le livre de Catherine Clément, on retrouve des éléments clés de son parcours, comme sa conquête de la mairie de Paris et la cohabitation avec François Mitterand. Pour la femme de lettres, Jacques Chirac a commis deux fautes politiques : "Sa phrase sur le bruit et l'odeur qui l'a fait considérer comme un raciste et qu'il a beaucoup regrettée (...). Quand il a été élu en 2002 avec 82% des voix, il aurait dû faire un gouvernement d'union nationale et il ne l'a pas fait".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne