Vidéosurveillance : une méthode à succès en France

FRANCE 2

De plus en plus de communes françaises s'équipent de caméras pour repérer les différents délits. Une technique qui montre toutefois des limites.

La vidéosurveillance, une solution d'avenir ? C'est en tout cas l'alternative vers laquelle se sont tournées près de 6 000 communes françaises pour un total d'environ 60 000 caméras. Elles offrent la possibilité de réprimander le moindre délit avec parfois des résultats probants. "À Saint-Étienne (Loire) par exemple, le nombre de caméras a triplé en 5 ans et selon le maire, les violences urbaines ont reculé de 21% entre 2016 et 2017", souligne en plateau la journaliste Claire Colnet.

Certaines limites observées

Ces chiffres à priori satisfaisants restent tout de même à mettre en perspective. "Selon plusieurs études, la vidéosurveillance aurait en fait tendance non pas à supprimer mais à déplacer la délinquance", analyse Claire Colnet. Afin d'obtenir une surveillance optimale, certaines communes se munissent de drones qui permettent de couvrir une surface plus vaste. La ville de Nice (Alpes-Maritimes) a aussi été la première en France à expérimenter la reconnaissance faciale pour identifier les criminels.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne