VIDEO. Un éleveur de Haute-Saône fait appel au financement participatif

FRANCE 3

En Haute-Saône, à Vouhenans, un éleveur a décidé de faire appel au financement participatif. Une équipe de France 3 s'est rendue sur place.

Pascal Chicois a un projet de formagerie bio, monté d'un cran depuis qu'un producteur bio souhaitant partir à la retraite lui a cédé 25 chèvres venues d'Auvergne. "C'était très important effectivement de trouver les chèvres qui avaient des conditions qui étaient bonnes. Et ensuite concernant la race, moi je voulais de préférence un troupeau qui était un petit peu mélangé", témoigne l'agriculteur.

35 % des fonds levés

L'ensemble du troupeau sera composé de 50 chevrettes qui pourront produire chacune deux litres de lait par jour, soit deux formages et demi ou huit yaourts au quotidien. Pour cela, il faut un laboratoire : 55 000 euros d'investissements financés par les banques et des aides européennes. Mais pour payer son cheptel, la boutique de gestion d'entreprises qui suit son dossier a fait appel à MyMajorCompany. Le leader du financement participatif est derrière le projet "salut les Caprins".

L'appel à contribution sur une durée de trois mois a déjà rassemblé 1230 euros sur les 3500 nécessaires. Si la somme n'était pas réunie en 90 jours, les donateurs seraient remboursés. C'est pourquoi un ami lui donne un coup de main. "Je m'occupe du site, de le ré"actualiser, de mettre des photos, de sinformations, de façon à faire bouger les choses et pour que la collecte puisse évidemment avancer, c'est le but", explique Thierry Fraisier au micro de France 3. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne