VIDEO. "Très attaché" au 8-Mai, Le Drian défend sa commémoration

Cette vidéo n'est plus disponible

Invité mercredi 8 mai sur BFMTV, le ministre de la Défense souhaite conserver la journée sous sa forme actuelle.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a exclu toute refonte des commémorations du 8-Mai, à l'occasion du 68e anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale, mercredi 8 mai, sur BFMTV. "Nous avons besoin de sens, nous avons besoin de commémoration, nous avons besoin de mémoire. Le 8 mai 1945, date de la capitulation, c'est la fin de la barbarie, il faut s'en souvenir", a précisé le ministre. "Je suis intrinséquement attaché à cette manifestation et cette commémoration."

Par le passé, le 8-Mai a fait l'objet de nombreuses discussions. En 1975, le président Valéry Giscard d'Estaing a voulu supprimer la commémoration, pour la remplacer par une Journée de l'Europe. Mais selon Jean-Yves Le Drian, "l'ensemble des acteurs, en particulier ceux de la seconde guerre mondiale, ont estimé que c'était une forme d'injure." A son arrivée au pouvoir, en mai 1981, François Mitterrand décide d'en faire un jour férié, alors qu'il était travaillé depuis 1959. "Il importe de rappeler les commémorations et l'histoire des valeurs du monde combattant, de la résistance. Je suis vraiment très très attaché à cette commémoration", a conclu Jean-Yves Le Drian.

Vous êtes à nouveau en ligne