VIDEO. SIDA : la France veut réduire sa contribution financière

FRANCE 3

Le gouvernement veut diminuer sa contribution financière dans la lutte contre le Sida en versant une partie de la taxe sur les billets d'avion à la lutte contre Ebola.

Prendre l'avion n'est pas un acte anodin. Depuis 2006, une taxe sur les billets d'avion a été mise en place. Entre un et quarante euros prélevés, elle permet de favoriser l'accès aux médicaments dans la lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose. La France veut réduire sa contribution de 25 millions d'euros. "La France a montré l'exemple en 2006 avec le président Jacques Chirac. Prendre un euro, sauve des vies", explique Philippe Doust-Blazy président de l'association Unitaid. "Ne touchons pas à cela".

"Supprimer le traitement de 200 000 enfants"

Officiellement, le gouvernement veut se servir de cet argent pour la lutte contre Ebola à hauteur de 25 millions. La taxe Chirac rapporte 200 millions par an. "Cette baisse de 25 millions d'euros va supprimer le traitement à 200 000 enfants. Principalement en Afrique",  commente Alain Legrand, directeur général de AIDES.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne