VIDEO. Pourquoi il ne faut pas sauter le petit-déjeuner

France 2 - Lorraine Gublin

Les hommes qui commencent leur journée sans manger courent plus de risques d'avoir une crise cardiaque, selon une étude parue lundi aux Etats-Unis.

Ils disent n'avoir pas le temps, ou pas faim. En France, un quart des hommes partent travailler chaque matin le ventre vide. Une étude, parue lundi 29 juillet aux Etats-Unis, souligne pourtant l'importance du petit-déjeuner pour la santé, notamment pour les hommes. Selon les travaux de la Harvard School of Public Health, les hommes ayant l'habitude de ne pas prendre de petit-déjeuner ont 27% de risques supplémentaires de subir une crise cardiaque ou de mourir d'insuffisance coronarienne que ceux avalant une collation le matin.

"Sauter le petit-déjeuner peut conduire à certains risques, comme l'obésité, l'hypertension, un fort taux de cholestérol et de diabète, ce qui peut à terme amener à une crise cardiaque", explique Leah Cahill, une des auteures de l'étude.

"On s'est rendu compte que les gens qui zappent le petit-déjeuner mangent moins bien sur le restant de la journée", ajoute le nutritionniste Arnaud Cocaul. "Il n'y a aucune loi qui dit qu'il faut prendre trois, quatre, voire deux repas, mais je pense que le repas à maintenir, c'est le petit-déjeuner, qui doit être un véritable repas", recommande le médecin. Le petit-déjeuner est en effet un repas capital. Les nutritionnistes estiment qu'il doit apporter un quart des besoins nutritionnels de la journée.

Vous êtes à nouveau en ligne