VIDEO. Pour Aubry, la succession au PS est "totalement démocratique"

Francetv info

Plusieurs figures du Parti socialiste se rebiffent contre le processus de succession à la tête de la formation majoritaire, qui verra selon eux Martine Aubry imposer de fait son candidat.

POLITIQUE - Martine Aubry doit arrêter cette semaine le choix de son successeur. La première secrétaire du PS a répondu par avance à ses détracteurs que les militants auraient à se prononcer lors du vote dans les sections socialistes prévu en octobre, avant le congrès de Toulouse.

Plusieurs figures du Parti socialiste, comme Harlem Désir et Jean-Jack Queyranne, se rebiffent contre le processus de succession à la tête de la formation majoritaire, qui verra selon eux la maire de Lille imposer de fait son candidat. Le favori de Martine Aubry figurera en effet en tête des signataires de la motion de rassemblement qu'elle présentera avec le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et qui est assurée d'obtenir une très large majorité.

Vous êtes à nouveau en ligne