VIDEO. Les pommes de pin, objets de convoitise

France 3

Depuis quelques mois, sur l'île de Ré, des ramasseurs grimpent aux arbres afin de récupérer des pignons de pin. Ils viendraient d'Espagne. 

Des pommes de pin seraient pillées sur l'île de Ré, puis revendues à prix d'or en Espagne.

Ils grimpent jusqu'à la cime des arbres pour décrocher des pommes de pin. Le scénario se répète presque chaque jour depuis le mois d'octobre sur l'île de Ré. Ces ramasseurs viendraient d'Espagne. Le phénomène a d'ailleurs déjà été observé les années précédentes mais le glanage a pris des allures de pillage. "C'est passé à une phase industrielle, et ça se traduit aujourd'hui par un camion semi-remorque de pommes de pin de 25 tonnes", explique le secrétaire général de l'association Ré Nature Environnement, Dominqiue Chevillon, à la caméra de France 3.

Direction l'Espagne

"Les camions prennent la direction de la Catalogne pour là-bas être séchées. C'est un vrai business", ajoute Dominique Chevillon. Ce qui attire la convoitise ce sont les pignons. Ceux des pins parasols sont comestibles. Les pignons seraient vendus entre 80 et 120 euros le kilo : une manne qui tombe des arbres.

"Les graines se forment dans les cônes et on a en principe deux graines par écaille. Il suffit ensuite de les faire sécher. On secoue tout et on ne récupère que les pignons", indique Pierre Le Gall, naturaliste de l'association.

Branches cassées, terrains piétinés...Nature Environnement 17 a déposé plainte contre X, suivi par le Conseil général, propriétaire d'une partie des zones boisées. "C'est un préjudice écologique", confie Léon Gendre, vice-président du Conseil général de Charente-Maritime, chargé de la protection de l'environnement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne