VIDEO. Bayrou "s'interroge" sur la recherche sur l'embryon

iTélé

"On ne peut toucher à rien", a-t-il regretté sur i-Télé, "la seule chose à laquelle on peut toucher, c'est l'embryon de l'être humain".

Invité sur i-Télé mercredi 17 juillet, François Bayrou a partagé ses doutes sur la loi adoptée la veille par le Parlement, qui autorise la recherche sur l'embryon. Le président du Modem estime qu'en France, "on ne peut toucher à rien (…) on ne peut pas toucher aux gaz de schiste, on ne peut pas toucher aux requins ; la seule chose à laquelle on peut toucher, c'est l'embryon de l'être humain, et cela suscite chez moi des interrogations".

Le Parlement a définitivement adopté, mardi 16 juillet, le texte autorisant la recherche sur l'embryon et les cellules souches. Proposée par des radicaux de gauche et soutenue par le gouvernement afin que la France rattrape son "retard", cette loi hérisse certains députés de l'opposition. Elle a finalement été adoptée par 314 voix contre 223, passant de l'interdiction avec dérogations, en vigueur depuis 2004, à l'autorisation encadrée.

Vous êtes à nouveau en ligne