VIDEO. Le Groupe d'intervention régional visés par un attentat en Corse

Les locaux de cette unité policière, basée près de l'aéroport d'Ajaccio, ont été endommagés par une attaque à l'explosif, suivie d'un incendie, dans la nuit de samedi à dimanche.

Les locaux du Groupe d'intervention régional (GIR) de Corse ont été endommagés par un attentat suivi d'un incendie dans la nuit de samedi à dimanche 26 mai. Aucun blessé n'est à déplorer. Mais du matériel informatique et du mobilier ont été détruits. L'explosion a eu lieu vers 3 heures du matin. Elle a été causée par une "charge puissante", a précisé à l'AFP une source judiciaire, confirmant une information de France 3 Corse. Mais "c'est surtout l'incendie qui a détruit le bâtiment", situé sur la route de l'aéroport.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'attentat a été commis avec une bouteille de gaz. Les auteurs ont forcé le grillage, sont entrés dans l'enceinte et sont allés directement dans le bâtiment du GIR. Ce qui accrédite aux yeux des enquêteurs la thèse selon laquelle c'est ce service qui était spécifiquement visé. Aucune inscription ni revendication n'a été retrouvée. Et l'enquête a été confiée au parquet antiterroriste de Paris.

Vous êtes à nouveau en ligne