VIDEO. Le bébé rom a été inhumé à Wissous

FRANCE 3

Après la polémique, la petite Maria Francesca a été inhumée à Wissous. La polémique se poursuit après le refus du maire de Champlan d'inhumer la fillette dans le cimetière de sa commune.

Le bébé rom de deux mois et demi a été inhumé ce lundi 5 janvier, à Wissous (Essonne). La fillette a été victime de la mort subite du nourrisson au lendemain de Noël. Le bébé est devenu le symbole de la discrimination dont sont victimes les Roms. Christian Leclerc, maire de Champlan aurait en effet refusé d'inhumer le bébé dans le cimetière de sa commune.

"Les Roms même morts dérangent"

Ce matin, des anonymes ont souhaité se rendre à l'Église, en soutien à la communauté rom. "Je suis extrêmement choqué de voir que les Roms même morts dérangent", déplore Guy, au micro de France 3.
Le prêtre qui a célébré la messe connaissait bien la famille. "On est solidaire avec eux. Ce sont nos frères", a déclaré le père Joseph.

Depuis 3 jours, la polémique enfle autour du maire de Champlan. Dans la nuit du dimanche 4 au lundi 5 janvier, la mairie a été vandalisée. Pourtant, l'élu parle d'une regrettable erreur administrative et a proposé dimanche soir d'enterrer le bébé dans sa commune. La proposition a été rejetée par la famille et l'enfant inhumée à 7 kilomètres de chez ses parents.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne