VIDEO. La traque de l'ourse Viviane se poursuit dans l'Aude

A. Domy, F. Mazou, T. Toujas / France 2

Quatre jours après s'être échappé de sa réserve, l'animal poursuit sa cavale, malgré les indications de témoins l'ayant aperçu.

L'ourse Viviane restait, mercredi 26 juin, introuvable dans l'Aude, quatre jours après s'être échappée de la réserve africaine de Sigean. "Il n'y a toujours pas de trace" et "l'on réévalue le dispositif" mis en place pour les recherches, a indiqué la préfecture. Malgré l'aide de chiens spécialisés et le concours d'un hélicoptère, les gendarmes et les personnels de la réserve ont cherché en vain le plantigrade, mardi. L'ourse a été aperçue trois fois depuis son "évasion", dont la dernière remonte à mardi, vers 9 heures. Elle a été repérée par une joggeuse sur l'île Sainte-Lucie, en bordure de l'étang de Bages, entre Gruissan et Port-la-Nouvelle.

Végétarienne, Viviane est parfaitement adaptable à "l'environnement dans lequel elle évolue, ce qui lui permet de se nourrir", selon la préfecture. Par ailleurs, l'espèce à laquelle elle appartient - les ours du Tibet - étant bonne nageuse, elle peut facilement passer d'île en île sur les étangs de Bages et de Sigean. La femelle recherchée fait partie d'un groupe de 20 ours du Tibet, qui s'est progressivement développé à Sigean depuis 1974. Née dans la réserve en 1982, elle pèse actuellement 130 kg pour 1,60 m debout.

Vous êtes à nouveau en ligne