VIDEO. La droite raille le "désarroi" de Hollande

Benoît Zagdoun

François Hollande a promis dimanche soir sur TF1 le redressement économique pour 2014. Lundi matin, il s'est attiré les sarcasmes de l'UMP et du FN. Mais aussi de Jean-Luc Mélenchon.

POLITIQUE - François Hollande s'est efforcé, dimanche 9 septembre, de répliquer aux critiques sur son manque de réactivité face à la crise. Le chef de l'Etat a donné rendez-vous aux Français en 2014, date à laquelle la France aura, selon lui, franchi une étape majeure vers son redressement après un tour de vis fiscal sans précédent en 2013. Dès le lendemain matin, lundi 10 septembre, la droite a riposté, sarcastique.

Jean-François Copé (UMP) a estimé sur RTL que le président François Hollande était "en train de tromper gravement les Français", notamment en faisant "croire qu'il allait résoudre les problèmes économiques" avec "des augmentations massives d'impôts". Son rival dans la course à la présidence de l'UMP, François Fillon, a vu un président "aux abois" voulant masquer son "désarroi" et a prédit une aggravation du chômage dans deux ans.

Des critiques reprises de l'autre côté de l'échiquier politique par Jean-Luc Mélenchon. Le coprésident du Parti de gauche a qualifié sur Europe 1 de "politique d'austérité" conduisant "nécessairement à l'enlisement" l'agenda de redressement détaillé la veille par le chef de l'Etat.

Vous êtes à nouveau en ligne