VIDEO. Gens du voyage : "On nous oblige à être en stationnement illicite"

La loi fait obligation aux communes de plus de 5 000 habitants de proposer une aire d'accueil aux "gens du voyage". Responsable d'un campement d'une vingtaine de familles, Milo Delage doit souvent s'imposer en enfreignant à son tour la légalité... Extrait de "13h15 le samedi" du 29 août.

Tous les quinze jours environ, Milo Delage, responsable d'un campement d'une vingtaine de familles de "gens du voyage", doit trouver une aire d'accueil pour installer les caravanes. La loi oblige les communes de plus de 5 000 habitants à en mettre une à la disposition de ces Français itinérants. Beaucoup d'élus s'en affranchissent...  

En Haute-Savoie, par exemple, la préfecture n'a pu lui proposer qu'un terrain agricole uniquement accessible en été... Pour tenter de trouver une solution, le président de l'association France Liberté Voyage rencontre Anne Coste de Champeron, la sous-préfète du département, à qui il a déjà parlé l'an passé lors de sa "dernière installation illicite", rappelle la représentante de l'État.

"Les gens deviennent hostiles"

Quand les communes ne respectent pas la loi, Milo Delage installe en général son campement sans autorisation. "On nous oblige à être en stationnement illicite, c'est ça le problème", explique-t-il. De son côté, Anne Coste de Champeron ne comprend pas "une installation illicite sur des terrains non prévus à cet effet lorsqu'on défend l'idée d'une bonne application de la loi".

Si elle reconnaît que des maires sont dans l'illégalité en ne proposant pas d'aire d'accueil dans leur commune, la sous-préfète explique : "Quand les gens ont eu une installation illicite devant chez eux, ils deviennent hostiles à ce qu'on fasse quoi que ce soit pour les gens du voyage." Cette fois, une issue favorable n'a pas été trouvée...

> Autre temps fort :
-
Gens du voyage : "Le colporteur a toujours été mal vu"

> Ces vidéos sont extraites du document "Les derniers voyageurs" diffusé dans 13h15 le samedi du 29 août 2015, magazine d'information présenté par Julian Bugier sur France 2.

Vous êtes à nouveau en ligne